samedi 6 avril 2013

les effets des fibres

Depuis l'antiquité, les populations européennes dont pratiquement la seule activité était agricole, se sont nourries en grande partie de végétaux.
Les plantes leur apportaient de 60 à 120 grammes de fibres alimentaires chaque jour.

Aujourd'hui, après presque deux siècles d'industrialisation, le régime alimentaire de l'homme moderne s'est complètement modifié et l'apport de fibres ne représente plus que 20 grammes par jour.

Le développement des techniques industrielles de l'alimentation a éliminé une grande partie des fibres. Les modes, favorisant les sucres raffinés, les graisses, les protéines animales ( viandes rouges, poulets ) ont achevé de détrôner la suprématie des plantes à fibres dans notre alimentation.
Or, si l'on compare notre alimentation d'aujourd'hui à celle des populations des pays en voie de développement  où les céréales et les légumes restent la base de la nourriture, on constate un fait troublant : nos maladies occidentales, dites de civilisation ( constipation, diabète, obésité, exces de cholesterol, athérosclérose, colites, cancer du colon, etc, ... ) sont rares parmi ces populations à alimentation riche en fibres.
Mais avant de connaitre tous les effets bénéfiques des fibres, il est bon de savoir ce que ce terme recouvre.
On appelle fibres alimentaires la famille des constituants naturels provenant des parois des cellules végétales. Il s'agit de longues chaines de molécules qui, selon leur composition, s'appellent cellulose, hémicellulose, pectines, mucilages, lignine, gommes.
Elles ont en commun la propriété d'être pratiquement inassimilables et de former avec l'eau un gel plus ou moins épais dont les propriétés sont maintenant bien connues.

Fibres et Constipation


Les fibres ingérées, en retenant l'eau, augmentent dans les intestins le volume de matière fécales.
Cet effet ballast favorise les contractions intestinales et le transit s'effectue mieux et plus souvent.

Fibres et Obésité


Le gel formé emprisonne dans ses mailles les aliments qui seront assimilés lentement et arriveront très progressivement dans le sang, assurant donc la régularité de leur absorption; deux conséquences en découlent :

  1) les taux de sucres sanguins ne connaîtront pas d'augmentation excessive.
L'insuline n'aura donc pas à être sécrétée abondamment et de façon brutale et elle ne favorisera pas le stockage de ces sucres sous forme de graisse dans les cellules adipeuses; ce qu'elle fait en réaction à une "arrivée" de sucres en quantité importante.

  2) Les taux de cholesterol vont baisser
En effet, les fibres fixent les sels biliaires pour reconstituer son stock qu'il perd tous les jours. La matière première des sels biliaires est le cholesterol, si bien que par un phénomène indirect, le taux de cholesterol baisse dans le sang.

Ou trouver des fibres ?


De nos jours, il est tres difficile d'assurer, par la seule alimentation, un apport suffisant en fibres.
il faudrait par exemple 1,5kg de pommes ou 500g de pain complet par jour.
Ceci est peu compatible avec nos modes alimentaires actuelles. Par contre des plantes riches en fibres peuvent être prises en complément. Ces plantes sont nombreuses dans la nature; le choix se fait sur les qualités du gel épais et de son pouvoir gonflant.
Or toutes les plantes riches en fibres se sont pas égales à cet égard; le son de blé, par exemple, est devenu la référence des fibres; or 1gramme de son de blé n'absorbe que 4 fois son poids d'eau ce qui est finalement fort peu en regard de l'Ispaghul qui peut absorber 40 fois son poids d'eau ou du Karaya, 60 fois !
L'ispaghul et le Karaya sont présenté courament en gélules de poudre, forme pratique a absorber pour bénéficier de  "l'effet fibres" ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire